Valentina, déplacée ukrainienne hébergée dans l’Allier, prend la parole pour France 3 Auvergne
6 juillet 2022
Quand la médiation équine s’invite au Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale L’Escale de la Cartoucherie
13 juillet 2022

Après les violences // L’ANEF 63 partenaire de l’action du photographe Marc Melki

Le 25 novembre 2020, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, Marc Melki a photographié des femmes témoignant à visage découvert.

Geneviève, Sabine, Sophie, Gaelle, Lydie, Kathya, Alison, Laura, toutes sont revenues sur le moment où tout a basculé, sur la fois de trop qui les a poussés à quitter leur conjoint violent, celle où elles ont pu dire stop.

Elles posent avec un message écrit au feutre noir sur la feuille blanche d’un bloc note.

Elles sont toutes sorties des violences conjugales parfois après des années d’emprise et de calvaire.

Bravo et merci à elles pour cet énorme courage.

Et parce qu’elles ne peuvent pas toutes témoigner publiquement des violences conjugales, Marc Melki a initié une nouvelle série de portraits avec des personnalités publiques, femmes et hommes, qui posent par solidarité en portant le message d’une victime anonyme.

Le 25 novembre prochain, 25 portraits feront l’objet d’une exposition publique.

L’ANEF 63 a l’honneur de s’associer à l’action de Marc Melki pour soutenir le combat et le courage de toutes celles et ceux qui sont victimes des violences conjugales.

Chaque année en France, on estime que 223 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences conjugales graves (violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint).

 


Photo : Laura Guérin, le 16 juin 2022 à Clermont-Ferrand © Marc Melki