x Communiqué contre la loi Immigration - ANEF 03 63
Travailleur Social (H/F)
19 janvier 2024
Travailleur social (H/F)
2 février 2024

Communiqué contre la loi Immigration

Clermont-Ferrand, le 27 janvier 2024.

 

Association d’entraide contre l’exclusion, l’ANEF 03-63 était présente dimanche 21 janvier 2024 à Clermont-Ferrand pour exprimer son désarroi face à la loi Immigration, un texte de loi qui ne respecte pas les valeurs fondamentales d’égalité, de solidarité et de fraternité qui fondent notre communauté nationale.

Malgré la décision du Conseil constitutionnel rendue publique le 25 janvier dernier, le Conseil d’administration de notre association continue de s’alarmer de l’esprit général du texte, et des conséquences dramatiques de son application, notamment sur l’accompagnement des jeunes majeurs étrangers.

Avec cette loi promulguée cette nuit, un enfant placé à l’Aide Sociale à l’Enfance de nationalité étrangère n’aura plus les mêmes droits qu’un enfant français. D’abord protégé pendant plusieurs années par notre système de solidarité, il sera ensuite mis à la rue, sans logement ni ressources, et sans perspective d’avenir. Les travailleurs sociaux de notre association ne connaissent que trop bien les drames humains qui découleront de ce type de mesures.

Aujourd’hui, l’ANEF 03-63 décide :
  • De continuer, avec humanité, d’être aux côtés de toutes les personnes vulnérables, enfants et adultes, et de faire valoir leurs besoins
  • D’assurer ses missions avec toujours la même conviction et en application de valeurs associatives et républicaines auxquelles elle ne dérogera pas
Sur le terrain, il s’agira pour l’ANEF 03-63 de :
  • Alerter les services de l’Etat – dans le cadre d’un dialogue continu et soutenu –, pour chaque situation individuelle d’une personne accueillie, dès lors que la loi impose une rupture de sa prise en charge et sa remise à la rue
  • Porter et défendre l’inquiétude des professionnels de l’action sociale dans leur place et leur rôle qui sont, par définition, d’accueillir et d’accompagner de manière inconditionnelle
  • Permettre aux personnes déjà accueillies et visée par cette loi d’avoir une information complète sur d’une part, ses conséquences quant à leur prise en charge, et, d’autre part, sur les droits dont ils disposent, notamment sur le dispositif d’aide au retour volontaire
  • Communiquer, en lien avec les fédérations d’associations œuvrant dans la solidarité sur les conséquences de la loi auprès du grand public
  • S’associer aux actions de mobilisation fédérales visant à rappeler et défendre les droits et la dignité des personnes accueillies

 

L’ANEF 03-63 est une association de professionnels de l’ENTRAIDE, de l’ACCOMPAGNEMENT et de la SOLIDARITE, elle refuse de devenir une association d’exclusion et de tri parmi les plus vulnérables.